DLUO et DLC, ne jetez pas tout à la poubelle

Pour gérer vos stocks alimentaires, il faut distinguer clairement sur les emballages les dates limites de consommation optimale et les dates de péremption :

Il est facile de confondre la date limite d’utilisation optimale (DLUO) et la date limite de consommation (DLC).La différence entre les deux tient uniquement aux inscriptions « à consommer de préférence » pour les DLUO et à « consommer jusqu’au » pour les DLC. Si dans un cas, DLC, le produit doit être jeter dès le lendemain de cette mention, ce n’est pas le cas pour les DLUO. Beaucoup de gens jettent les produits lorsque cette limite est dépassée alors que le produit est encore consommable, et contribuent ainsi à l’énorme gâchis alimentaire.

Même les médias se trompent sur le sujet :

La date limite d’utilisation optimale

La DLUO n’a pas le caractère impératif de la DLC. Une fois la date passée, la denrée peut avoir perdu tout ou partie de ses qualités spécifiques, sans pour autant constituer un danger pour celui qui le consommerait.

Tel est le cas, par exemple :

  • du café qui, passé un certain délai, perd de son arôme
  • des aliments de diététique infantile, qui perdent de leur teneur en vitamines une fois la DLUO dépassée
  • des pâtisseries sèches qui, en vieillissant, perdent de leurs qualités gustatives.
La DLUO est exprimée sur les conditionnements par la mention :
A consommer de préférence avant le

Source : site de la DGCCRF www.economie.gouv.fr/dgccrf/Date-limite-de-consommation-DLC-et-DLUO-