Ce que ne me coûte pas ma voiture cette année

Selon l’étude 2010 de l’Automobile Club, mon budget voiture serait de

5 609 euros par an pour une Renault Clio 3 (essence)

7346 euros par an pour un une Peugeot 308 (diesel)

L’association française d’automobilistes inclut dans son étude les principaux postes d’usage (carburant, réparations, assurance, garage, péages), ainsi que le coût d’achat de la voiture neuve, moins le prix de vente d’une voiture d’occasion équivalente, réparti sur quatre ans, et la durée du prêt contracté pour financer l’achat.

La voiture que je n’ai pas me rapporte ainsi de 467 à 612 euros par mois, ce qui est assez incroyable quand on y pense.

Bon ok, je paye quand même ma carte de tramway…


Voyager Compact : les vacances

Les amis avec qui nous partons en vacances disent « vous êtes fous »

Je leur réponds que si Charlot descend au Cap à vélo, nous pouvons bien aller jusque l’île de Ré !

Départ de la gare de Nantes à 10h18 en direction de La Rochelle. Nous arrivons bien en avance sur le quai avec 2 vélos, 2 sièges BB, 1 chariot, et 2 sacs à dos. Les vélos ont été vérifiés et j’ai prévu le petit matériel de réparation.  Le temps est magnifique (Pentecôte) et sur le quai s’amasse une foule de gens en partance pour la plage. Ma seule crainte : la SNCF et son service vélos. Lorsque vous réservez votre billet en ligne, vous savez si le train prend les vélos ou non. Par contre, sur place, c’est une chance sur deux : un wagon ou un sas minable avec  2 petits crochets.

Et je vois d’ici le chef de Gare dire « celui là est plein, désolé vous prenez le suivant »

Ouais, mais on a de la route à faire pour arriver à destination : de la gare de La Rochelle, rejoindre le pont de l’île de Ré, puis traverser l’île d’est en ouest sur 30 km. Le voyage de Nantes à notre point de chute sur l’île nous prendra la journée.

10h15 le train arrive en gare. Je jette un coup d’oeil au wagon : 2 crochets encore plus minables que dans mon souvenir, sur lesquels pendent déjà 2 vélos… Super ! Sur le quai, pas de chef de Gare, ni une ni deux je monte le tout en vrac dans le sas. Tant pi pour les passagers, ils emprunteront l’autre porte du wagon.

3 coups de sifflet et un départ pour La Rochelle !

Une heure et demie de voyage pour rejoindre La Rochelle. Il y a moins de monde. Le train s’est vidé à La Roche. Nous descendons tranquillement les enfants puis les bicyclettes, installons le matériel, attachons et casquons les enfants. Dans le hall de gare, le vent souffle fort. J’espère qu’on ne l’aura pas de face.

12h30 Et hop ! en avant le port de la Rochelle, le soleil commence à taper et les terrasses du port sont blindées. Déjà un petit goût de vacances. Prenons la direction de la côte ouest de l’île de Ré  distance : 40 km.

14h20 péage routier du pont de l’île. Une file de voitures à perte de vue. Nous longeons l’autoroute sur une bande cyclable en pente douce. Le chariot où sont assis les enfants n’est pas léger mais nous montons sans problème, sous le regard amusé des automobilistes (derrière la vitre hein car il y a la clim!). Puis la descente et l’arrivée à Rivedoux où les enfants profitent de leur première plage de sable fin.

L’île de Ré c’est le pays de vélo : pistes cyclables à l’écart des routes, dans les plus beaux paysages de vigne et de marais, avec des panneaux de signalisation et des parking à vélo partout. Je suis bien content d’avoir mon hollandais volant avec moi, un citadin pourtant, pour profiter de cette belle île.

Voyage réussi ! Nous atteignons la côte ouest à 18h00 (soit 1 heure de retard sur les prévisions) après 9 h de voyage dont 5 heures de vélo, pour une distance totale de 180 km. Ok on peut maintenant s’inscrire à Slow Travel ! Les amis sont déjà là, et l’apéro est servi. Les vacances normales peuvent commencer…