Année 2009 et récapitulatif de Noël

Game over.

S’il est possible de maintenir pendant une année entière un certain enthousiasme pour le challenge du Compact, stricto sensu, j’avoue être content d’arriver en 2010 et de pouvoir re ajuster ma ligne de conduite. La période du challenge était fixée dès le départ. Ce qui permet d’y croire et de s’y mettre à fond (un peu comme pour une année d’abstinence, un régime, un carême, un voyage…), avec un objectif : changer ses habitudes de consommation et les partager.

Maintenant, j’envisage l’année qui vient différemment. Travailler moins pour commencer. Décharger un peu ce cerveau pour réfléchir à ce dont j’ai vraiment besoin pour vivre correctement. Travailler moins pour vivre mieux.

Le Compact nous a bien aidé dans ce sens. Il nous a permis de développer un savoir faire « sans consommer ».

– prendre l’habitude de fréquenter les lieux ou réseaux de réutilisation d’objets et vêtements (puces, vide grenier, freecycle, recyclerie ECOREV)

– déserter les grandes surfaces, temples de la consommation de masse  et de l’asservissement au monde matériel. En changeant de mode d’approvisionnement alimentaire (marchés, magasins bio)  nous ne faisons plus partie de ce délire. C’est à mes yeux l’une de nos plus belles réussites.

– vivre sans voiture. Nous n’en sommes pas à nos débuts (ça fait 6 ans) mais il est possible d’améliorer encore et toujours la pratique du « sans véhicule ». D’autant que la prise de conscience collective progresse sur le sujet et que l’offre devrait suivre (bon, sauf pour le soit disant auto partage Marguerite qui ne comprend rien…)

J’aimerais pouvoir développer ces savoir-faire en 2010 et pourquoi pas, m’investir dans un nouveau lieu d’échange et de réutilisation d’objets tel qu’un Really Really Free Market à Nantes.

Pour ce qui est du partage des connaissances, voici quelques-uns des cadeaux distribués cette année au pied du sapin :

– une peinture sur toile faite maison (très réussie)

– une initiation au poney pour les enfants dans un centre à côté de la maison.

– un calendrier fait maison valorisant les photos de famille.

– un sac à main de créateur acheté à l’autre marché de Noël à Nantes, (modèle unique!)

– un DVD de photos et de films d’un voyage

– peu de cadeaux pour les enfants. C’est le point positif qui prouve que la famille a compris ce qui se passait. Mais les 2 cadeaux en plastique made in china représentent le point négatif, qui tend à démontrer que les impulsions matérielles sont bien prégnantes à Noël, et difficiles à éviter… (déprimant après une année d’efforts)

Mais que cela ne désarme pas les nouveaux challengers, et quoi de mieux que cette période de noël pour commencer le Compact ! La mise en condition est plutôt bonne, pour tout le monde, car c’est le moment pour initier la famille.

Bonne année Compact !