Le gang de la clef à molette

Trouvé ! – vraiment contre toute attente – le livre que je cherchais à la bibliothèque municipale. Le gang de la clef à molette, ou The Monkey Wrench Gang est un vieux classique de la contre-culture américaine, où, pour préserver la nature sauvage de l’ouest américain, on dynamite les ponts et les routes, on sabote les chantiers, on brûle les panneaux publicitaires…

Extrait :

« L’objectif visé était une autoroute moderne à grande vitesse, avec des pentes toutes inférieures à huit pour cent, pour le plus grand bénéfice des transporteurs routiers. Tel était au moins le but immédiat. L’idéal était plus lointain : le rêve des ingénieurs est une sphère parfaite. Une planète Terre aux irrégularités tout effacées, des autoroutes simplement peintes sur une surface lisse comme du verre. Il est évident qu’ils ont encore du pain sur la planche , mais ce sont des gens patients et infatigables qui s’agitent comme des termites dans une termitière. Leurs ennemis naturels sont, pensent-ils les pannes d’équipement, les grèves et les intempéries. Ils accusent parfois les géologues et géomètres de mauvaise préparation. Le seul ennemi auquel les entrepreneurs ne pensaient pas ce jour là était le groupe des quatre idéalistes allongés sur le ventre au soleil du désert »

Le personnage principal, George Hayduke (un cinglé formé au Vietnam) fut inspiré par Doug Peacock  écologiste chevronné aperçu l’année dernière au Lieu Unique à Nantes.

D’autres ouvrages à lire, depuis Edward Abbey : « Le livre de Yaak » (Rick Bass, Gallmeister, 2007) Une guerre dans la tête (Doug Peacock, Gallmeister, 2008) « Mes années Grizzlis » (Doug Peacock, Albin Michel, 1997)

Et devinez quoi ? ils sont dans le catalogue des bibliothèques municipales  www.bm.nantes.fr